LES AMOUREUX DU LIVRE

LES AMOUREUX DU LIVRE

Jean ANGLADE surnommé "Le Pagnol Auvergnat"



"Les meilleures choses ont besoin de patience" (Le Temps et la paille)

Né le 18 mars 1915 près de Thiers (Puy-de-Dôme), Jean ANGLADE voit le jour en plein milieu d'un conflit mondial. Son père est tué à la guerre, un an après sa naissance. Sa mère, servante, se remarie en 1920 avec un charretier qui fera de Jean, un apprenti plutôt indocile.

Par manque de moyen financier, il ne peut poursuivre ses études à l'école normale d'instituteurs. Autodidacte résigné, il devint néanmoins professeur de lettres puis agrégé d'italien.

Il se marie avec Marie Ombret (institutrice), le 17 juin 1935.

En 1952, il publie son premier ouvrage "Le chien du seigneur", puis sort son premier roman auvergnat "Une pomme oubliée" en 1969, qui sera adapté au cinéma par J.P. Carrière et Jean Cosmos.

Il obtient le Prix du roman populiste en 1957 pour "l'mmeuble Taub" et le Prix des libraires en 1962 pour "La foi et la montagne".

Jean Anglade, écrivain sans fin, est un auteur discret. Ses apparitions à la télévision sont rares. Cependant, son succès ne se dément pas. Assez prolifique, il devint une référence dans la culture littéraire d'Auvergne. Son style est un gage de plaisir, de découverte, de dépaysement et d'humour. Son univers romanesque est peuplé de personnages profondément touchants et humains.

A 95 ans, il compte à son actif près d'une centaine d'ouvrages : romans, biographies, livres d'histoire, essais, albums illustrés, divertissements, poésies, théâtres.

Nous vous invitons à découvrir "Les délices d'Alexandrine" (Ed. Les presses de la cité) qui vous entraîneront dans le Velay, pays d'origine de son épouse, décédée en 2002.




15/11/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres